Votre prise en charge

Découvrir

Comment les couples sont-ils pris en charge par notre équipe ?

01

Consultations

Les consultations sont réalisées avec plusieurs membres de l’équipe :
– le biologiste de la Reproduction (coordinateur de l’équipe),
– le gynécologue,
– le psychiatre (2 consultations obligatoires dans le cadre d’un tiers donneur),
– le cytogénéticien (1 consultation obligatoire dans le cadre d’un tiers donneur),
– l’endocrinologue (si nécessaire).
02

Bilans pré-AMP

Les bilans pré-AMP sont composés d’examens biologiques et cliniques adaptés à chaque couple
03

Réunions multidisciplinaires

Chaque dossier est présenté par le coordinateur à l’ensemble de l’équipe,
Discussion et prise de décision collégiale,
Mise en place de la marche à suivre pour le couple,
La décision et la marche à suivre pour le couple lui sont communiquées par le secrétariat dès le lendemain de la réunion multidisciplinaire par téléphone.
04

Séance d’information

Une séance d’information sur la FIV, ICSI et autres techniques apparentées est obligatoire pour tous les couples réalisan leur première tentative d’AMP dans notre centre.

Une fois toutes ces étapes franchies et lorsque le dossier est complet, la première tentative d’AMP peut être réalisée sans délai (pas de liste d’attente) à l’exception des rares couples dont les patientes sont soumises à une légère réduction pondérale.

Dans le cadre des AMP avec tiers donneur, le délai d’attente est d’environ de 6 mois pour les AMP avec don de sperme,
environ de 18 mois pour les AMP avec don d’ovocytes
05

Accompagnement

Clinico-biologique
L’accompagnement clinique et
biologique est personnalisée par un
gynécologue de l’équipe ainsi que par un biologiste agréés
Médico-psychologique
Par un spécialiste, si nécessaire ou à la demande du couple.
Démarches administratives
Facilitées par une équipe dirigée par Chantal Catanese
Pour toutes questions d’ordre médical
Elles sont recueillies par l’équipe de soins et transmises au coordinateur (Marie Montagut)
06

Prise en charge financière

En France, la fécondation in vitro est entièrement remboursée par la Sécurité Sociale. Quatre tentatives sont prises en charge par la sécurité sociale après ententes préalables : on entend par tentative toute ponction ovocytaire suivie d’un transfert d’embryon(s).Le transfert d’embryon(s) congelé(s) issu(s) d’une même tentative n’est pas comptabilisé comme une nouvelle tentative.

Les compteurs sont remis à zéro dès qu’il y a naissance d’un enfant et en cas de désir d’un deuxième enfant.

La fécondation in vitro est un acte soumis à ententes préalables : trois ententes préalables sont délivrées avant la première tentative et sont valables pour les quatre tentatives remboursées. Elles sont à remplir au nom de la patiente et doivent être adressées (sans détacher aucun feuillet) à la caisse primaire d’assurance maladie dont dépend la patiente. Les ententes préalables sont accompagnées d’une prescription médicale indiquant la fécondation in vitro ou l’ICSI selon le cas. Elle doit être jointe aux trois ententes préalables.

Auparavant, une demande de prise en charge à 100% (exonération du ticket modérateur) pour stérilité doit être effectuée par les patients (les deux membres du couple doivent effectuer cette demande). Cette démarche est à effectuer auprès du gynécologue. Ces démarches administratives permettent aux patients de ne pas faire l’avance des frais remboursés. Le coût global d’une fécondation in vitro comprent les coûts : du bilan pré-FIV, du traitement inducteur de l’ovulation,des monitorages (échographique et sanguin),de la ponction ovocytaire, du transfert d’embryon(s), de la congélation éventuelles d’embryon(s) et du diagnostic biologique de grossesse.

Cependant, il existe certains examens (hormone anti-mullérienne, test de fragmentation de l’ADN des spermatozoïdes, test pré-IMSI, …) ou techniques (IMSI, MIV) encore trop récents et non inscrits à la nomenclature des actes de biologie médicale. Ils ne sont pas remboursés. Dans la grande majorité des cas, si vous avez accompli toutes vos démarches administratives, vous n’aurez à faire l’avance d’aucun frais. Pour tous les autres actes et consultations dont vous pourriez relever, ils vous seront directement facturés par les divers intervenants (gynécologue, endocrinologue, psychiatre, urologue, cytogénéticien…).

Pour tous ceux qui ne bénéficient pas d’une prise en charge par l’assurance maladie, un devis peut être établi sur demande écrite.